Message du Mois de Muharram et de Karbalâ du Président des Affaires Religieuses, Erbas

Message du Mois de Muharram et de Karbalâ du Président des Affaires Religieuses, Erbas

mardi 15 octobre 2019

Aujourd'hui, c’est le 10ème jour de Muharram, « le mois d'Allah » dans la langue du Prophète (s.a.s.), et l'anniversaire d’Ashura et plus particulièrement de Karbalâ qui grava la 61e année de l’Hégire comme l’année de chagrin jusqu’au jour du Jugement.

Karbalâ, qui blesse profondément tous les croyants qui croient en Allah et en son Messager et qui ont l'amour de l’Ahl-al Bayt dans leur cœur, immergea tous les musulmans dans de profondes douleurs, quels que soient leur région, leurs culture, leur secte et leur morale et, tout en brodant Hazrat Hussein dans le cœur des croyants, ceux qui approuvèrent cette oppression pour lui et pour ses proches furent toujours condamnés face à l'histoire et à la conscience.

Dans cet aspect, Karbalâ est;

Une saison d’automne dans laquelle nous répondons à la volonté de bonté de Hazrat Hussein dont le nom fut le symbole de tawhid et wahdat, d’obéissance au créateur et compassion à la créature, qui donna la vie à l’humanité par sa chahada.

Le signe déchirant notre cœur en faveur de la vertu de droit, de justice et de compassion idéalisée dans la personnalité de Hazrat Hussein qui fut le refuge des opprimés.

L’épopée de la lutte pour la compassion et l’affection au lieu de la cruauté et de la haine, de l’amitié et de la fraternité plutôt que de l’hostilité et de l’animosité.

Toujours une annonce de bonne nouvelle de direction, de noblesse, de martyre pour les croyants, pour ceux qui tiennent la stature contre l'oppression et la cruauté, le droit au-dessus de la superstition.

Cet événement déplorable qui enflamma nos cœurs dans une époque où notre besoin d’un projet implémenté selon la mentalité de Hazrat Hussein s’accrut de jour en jour, le cœur de l’humanité se transforma en Karbalâ, le feu Yazidi nous entoura, est, en fait, une grande conscience, un document tragique de sagacité et de prudence.

Aujourd'hui, le devoir le plus vital et historique des musulmans qui vivent la douleur de Karbalâ aux fond de leur cœur, est de lire correctement Karbala, de bien comprendre et d’en tirer des leçons. Dans ce contexte, le plus important message que Karbalâ nous enseigna est l'association, l’union, l’unité et la fraternité. Karbalâ, doit donc se transformer en une seule conscience, en rassemblant les cœurs de l’ensemble des musulmans. Si nous ne pouvons pas réaliser ce message, les histoires les plus douloureuses de chagrin et de deuil continueront d’être vécues dans la géographie islamique. Aujourd'hui, par conséquent, les images et les douleurs vécues, les deuils que nous voyons chaque jour transformèrent nos cœurs en Karbalâ.

D’autre part, comprendre Karbalâ, c’est bien connaître Hazrat Huseyin. Certes, la voie de Hazrat Huseyin est la voie du Messager d’Allah, Muhammad Mustafa (s.a.s). Aimer Hazrat Huseyin, c’est s’approprier les valeurs pour lesquelles Il se sacrifia. Lorsque cet idéal sera réalisé, une perspective qui réunit les valeurs morales telles que la fidélité, la dévotion, la sincérité avec l’humanité, qui glorifie la justice et ne tolère jamais l’injustice, dominera toujours la terre du côté de l’opprimé et de la vérité.

À cette occasion, j’implore Allah pour que sa miséricorde soit sur tous nos martyrs, sur Hazrat Huseyin et les martyrs de Karbalâ, les martyrs de Badr aux Dardanelles (Canakkale), les martyrs de notre lutte pour l’Indépendance aux martyrs du 15 juillet, ayant sacrifié leur vie, qui est l’existence la plus sacrée, pour la sacralité, sur la voie du droit. Je les commémore avec respect, miséricorde, honneur et estime.

 

Prof. Dr. Ali ERBAS

Président des Affaires Religieuses