Houtba du Vendredi : “La Ni’ma (bienfait) de la Vie”

 
بِسْــــــــــــــــــــــمِ اﷲِارَّحْمَنِ ارَّحِيم 
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ
Que votre vendredi soit béni mes chers frères!
 
Dans le verset que je viens de lire, notre Seigneur Tout-Puissant nous ordonne comme suit :  «Ô vous qui avez cru! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites… » 1
 
Dans le hadith suivant, notre Prophète Bien-Aimé (s.a.w) déclare : « Connaissez bien la valeur de ces cinq choses avant que ces cinq choses n’arrivent : de la vie avant la mort, du temps libre avant l’occupation, de la richesse avant la pauvreté, de la jeunesse avant la vieillesse et de la santé avant la maladie » 2.
 
Mes Frères !
 
Nous entrâmes dans une nouvelle année hégirienne il y a peu de temps. Nous vivons les derniers jours de l’année grégorienne ces derniers temps. Notre capital vie a diminué d’une année supplémentaire encore. Que notre Créateur Tout-Puissant nous donne à tous une vie bienfaisante, pleine de baraqa.
 
Que l’année soit hégirienne ou grégorienne, ce qui est important est de savoir comment nous mettons nos jours, notre année à profit, cela est une vérité. L’un des témoins du temps, la lune est un verset d’Allah, le soleil aussi est un verset d’Allah. Ce qui est important est de savoir comment profiter pleinement de notre temps, étant une nima et un prêt d’Allah. De savoir comment et dans quel but nous épuisons nos souffles qui nous sont comptés. De savoir si nous utilisons comme il le faut chaque instant, chaque jour de notre capital temps, en fonction du but de notre existence.
 
Mes Chers Frères !
Notre Seigneur nous dota d’un court moment sur terre pour nous éprouver. Nous appelons ce temps “vie”. Nous ne pouvons appeler “vie” une existence menée vainement. La vie est une existence passée avec la bienfaisance et la bonté. La vie est une existence ornée des vertus morales et humaines. La vie est une existence menée dans la conscience de nos responsabilités, dans la foi, avec nos actions bienfaisantes, tout en sachant que cette vie nous est confiée.
 
Mes Frères !
 
Notre Prophète Bien-Aimé (s.a.w) ordonna ainsi « Le jour du jugement dernier l’homme ne pourra prendre congé avant d’avoir rendu compte de ces cinq choses auprès de son Seigneur » 3. La première ni’ma (bienfait) à rendre compte est l’existence. Nous devrons rendre compte de comment et où nous avons passé notre existence, comment avons-nous su profiter de notre temps, en somme nous devrons rendre compte de toutes les actions que nous avons réalisées.
 
Mes Frères !
 
La seconde question qui nous sera adressée le jour du jugement dernier est où et comment nous avons passé notre jeunesse. Il ne faut jamais oublier cette question, il faut la garder à l’esprit sans cesse. Parce que nous pouvons parfois nous tromper en repoussant à plus tard, la réalisation des actes bienfaisants, l’accomplissement des cultes religieux. Alors que notre Prophète (s.a.w) décrivit la jeunesse idéale telle que « les jeunes trouvant la joie et la paix en priant leur Seigneur » 4.
 
Chers Croyants !
 
Une autre question à laquelle nous devrons rendre compte le jour du jugement dernier concerne nos revenus, nos biens perçus grâce à la bénédiction d’Allah. Notre Seigneur nous demandera où nous avons gagné et dépensé nos biens, l’origine et la raison pour laquelle nous avons dépensé nos biens. Avons-nous respecté le haram et le halal ? Avons-nous su tenir compte des besoins des démunis ? Parce que les biens, la richesse, tous types de moyens et de revenus nous sont confiés par notre Seigneur Tout-Puissant. Nous ne devons point être l’esclave de toutes ces richesses, toutes ces richesses ne doivent point asservir notre esprit, notre cœur, notre avenir.
 
Mes Frères !
 
Une autre question qui nous sera posée concerna la question de la science. Voici les questions de ce jour : As-tu agi dans la science ? as-tu utilisé la science pour ou contre les intérêts de l’humanité ? Ou bien as-tu transformé cette science en une arme contre la malveillance ? As-tu permis de répandre le bien parmi les hommes grâce à la science, où bien as-tu utilisé la science pour instaurer la fitna (division), le fassad, la dissension parmi les hommes ? Est-ce que la science, les connaissances dont tu possèdes ont guidé ton existence dans ton rapport avec la morale.
 
Mes Chers Frères !
 
En réalité chaque fin d’année correspond au début d’une nouvelle année. Alors orientons vers nous les questions exprimées par ces hadiths à l’occasion de cette nouvelle année. Il ne faut point oublier qu’exposer un comportement n’ayant nulle contribution à l’humanité, n’étant point conforme avec nos valeurs, nous faisant oublier le but de notre existence en cette fin d’année de notre capital vie, est indigne d’un croyant. Dilapider les premières heures de la nouvelle année en empruntant les modes de divertissement de nouvel an appartenant à d’autres cultures nous invite à la réflexion. Comme il est triste de dilapider le temps à jouer aux jeux de hasard aspirant à devenir riche sans le moindre effort alors que nous devrions être entrain de faire l’examen de nos péchés et de nos bonnes actions, faire le bilan du khayr et du sher de l’année passée.
 
Mes Frères !
 
Que notre Seigneur Tout-Puissant nous permette de vivre le restant de notre vie dans le khayr et la baraqa. Que notre Créateur Tout-Puissant nous préserve d’une existence dont nous serons incapables de rendre compte.
 
 
1 al-Hashr, 59/18.
2 Hâkim, al-Müstadrak, IV, 341.
3 Tirmidhî, Sıfatü’l-kıyâma, 1.
4 Boukhârî, Adhan, 36.