Message de la Nuit de Bara’a

 
Au nom d’Allah Le Miséricordieux et Le Clément.
La nuit reliant le samedi 21 mai au dimanche amène comme chaque année beaucoup de bienfaits, de la miséricorde, le pardon et la purification, il est le messager du Ramadan, nous sommes là pour observer la Nuit de Bara’a dans la paix et la joie. Dans cette vie qui passe à grande allure, on ne peut que remercier Allah Tout Puissant de nous avoir permis de vivre encore une fois cette nuit.
Nous devons considérer cette nuit miséricordieuse comme étant une trêve des conflits entre les personnes, nous devons nous remettre en question et faire le bilan et c’est l’occasion de réfléchir à toutes les opportunités que nous avons. Grâce à cette nuit, nous nous rendons compte que parfois nous négligeons notre devoir de servitude face à Allah, nous essayons d’y remédier, et nous trouverons l’opportunité de régler notre relation avec Allah Tout Puissant. Ces nuits nous permettent de faire face à notre passé à la lumière du Coran et de la sounna, de reconsidérer notre passé et nous invitent à bâtir notre avenir. Cette heureuse nuit est un moment d’espoir et de remord à la fois.
Berat est le sommet de l’accomplissement du berâ et du velâ. Berâ est le fait de rester éloigné du mal, de la corruption, du manque de scrupule, de l’impitoyable, du mauvais, et des mauvais. Cette nuit chaque croyant doit mesurer sa distance avec le mal, et doit se décider encore une fois à fermer les chemins qui mènent au mal. Berâ, nous apprend à être loin de toutes sortes de laideurs, d’injustice et de torts, il nous apprend à sauver notre âme de tous les désirs, les passions, de toutes nos envies et nos convoitises, en sommes de toutes les dominations de notre égoïsme et atteindre ainsi la vraie liberté et l’indépendance. Il nous appelle à la vigilance contre les envies et contre la ruse et les pièges du Satan. Le velâ ne signifie pas seulement s’éloigner du mal mais en plus, se rapprocher du bien, chercher le bien et être le bien. C’est la nuit qui nous incite à être ami d’Allah, être du côté de la justice, et chercher le chemin qui mène aux bienfaits. La première condition du Berat est de savoir de qui nous devons nous tenir éloigné et de qui nous devons nous rapprocher. 
L’unique propriétaire du Bara’a est sans aucun doute Allah Tout Puissant. Car si nous faisons un pas vers Allah, Lui en fera mille vers nous. Ceux qui cherchent la satisfaction d’Allah ne seront jamais des personnes indignes et des personnes méprisables. Toutes personnes qui cherchent à atteindre l’amour d’Allah portent en elles l’amour et la miséricorde.
Bara’a a été crée pour atteindre le pardon d’Allah Tout Puissant, Sa miséricorde, et la purification. Celui qui demande pardon à Allah doit savoir pardonner, celui qui demande des excuses doit savoir excuser. A cet effet, nous devons nous renouveler et devons savoir pardonner à nos conjoints, à nos enfants, nos voisins, à toute l’humanité et à toutes les créatures.
Bara’a est le moment pour reconquérir les cœurs brisés, de casser les murs de querelles, de dépasser nos sentiments de haine, de colère et de vengeance. Berat est le moment de la pénitence et de la prière. A l’occasion du Berat Kandili faisons un chemin en notre for intérieur. Faisons la promesse de nous renouveler et de ne plus péché. Demandons pardon pour avoir préféré ce monde à l’éternité, de n’avoir pas donné assez d’amour à nos proches, pour avoir négligé nos conjoints, nos enfants, nos cousins, les orphelins, les personnes abandonnées, et les nécessiteux. Demandons pardons aussi d’avoir ruiné les maisons qui nous ont été confiées par Allah Tout Puissant, d’avoir cédé aux tentations, de ne pas avoir tendu la main à nos frères qui ont été oppressés et ne pas avoir partagé leurs larmes. Demandons pardon de n’avoir pas suivi les ordres de nos Prophètes (saw) c’est-à-dire de ne pas avoir été tous réunis comme les organes d’un seul corps, comme les pierres d’une maison, de ne pas s’être approprié les rêves de nos frères, de ne pas voir partagé leurs peines et leurs problèmes, de ne pas avoir fait de notre joie leurs joies, demandons pardon afin d’obtenir notre Bara’a. Organisons notre vie de façon à gagner le consentement d’Allah Tout Puissant et notre avenir. Renouvelons nos espoirs afin qu’ils fleurissent de nouveau. Luttons uniquement pour le bien. Nos chers Prophètes (saw) nous ont conseillé de beaucoup prié en cette nuit et de faire le jeûne en ce jour, ils nous ont apporté la bonne nouvelle d’Allah Tout Puissant en ces termes : «  Demandez pardon, on vous pardonnera ! Demandez à manger, vous en aurez ! Celui qui a des ennuis, nous lui donnerons du bien-être ! ».
C’est le moment d’ouvrir au plus profond de notre cœur un droit chemin vers Allah Tout Puissant. Ce soir prions tous ensemble ainsi : « Allah Tout Puissant radoucie nos cœurs, et accorde nous ta miséricorde afin que nous puissions nous comprendre les uns et les autres ! Accorde nous la sérénité et l’amitié ! Ne fais pas de nous des personnes qui versent du sang. Donne nous le sentiment de compassion ! Ne donne pas d’opportunité à ceux qui veulent semer la discorde entre nous !  Donne nous de la clairvoyance et la lucidité afin que nos différences ne soient pas utilisées à des fins de conspiration. Notre Seigneur Tout Puissant Allah ! Pardonne à nous ainsi qu’à nos frères qui ont pratiqué la religion avant nous ! Allah Tout Puissant ! Il n’y a aucun doute que Tu es notre protecteur et Miséricordieux. »
Allah Tout Puissant donne nous la chance d’être des fidèles qui pourront vivre le Ramadan, que nous puissions nous purifier de nos péchés, nous libérer de nos erreurs, que nous soyons la clé des bienfaits et que nous puissions enfermer le mal, que nous puissions ouvrir nos cœurs à la foi, et que nous soyons pieux.
Avec ce sentiment et ces pensées je félicite la Nuit de Bara’a de mon cher peuple ici et ceux qui vivent à l’étranger, à nos frères qui sont loin mais dans nos cœurs et à tout le monde musulman. Je souhaite que les prières et les invocations nous mettent sur le droit chemin, que cette nuit apporte au monde musulman la fraternité, la solidarité, la paix, la sérénité, la confiance et nous protège du feu des conspirateurs,  de l’anarchie, et du chaos. Et j’implore Allah Tout Puissant que notre patrie soit unie, debout et que nous soyons ensemble sur le droit chemin dans la paix et la sérénité, que toutes les prières de pardon de nos fidèles croyants soient acceptées.
Je souhaite qu’Allah accorde Sa miséricorde à nos frères qui ont été massacrés à Diyarbakir ainsi qu’à tous nos martyrs, et souhaite également mes condoléances à tous leurs proches. Que les martyrs soient notre éternelle Berat. Je vous souhaite une belle Nuit de Bara’a.
Professeur Docteur Mehmet GÖRMEZ
Président des Affaires Religieuses